Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de VIGAN

Pendant ma petite semaine de vacances je me suis attaquée à ce roman avec envie, et je l’ai terminé avec une volonté mitigée, mitigée car pressée d’en finir d’une part de part la lourdeur de l’histoire.

Pour commencer petite piqûre de rappel :

Synopsis : « La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.

Les raisons qui m’ont poussées à lire ce livre : tout d’abord le titre et toutes les critiques dithyrambiques lues sur divers magazines et sur mon forumde prédilection http://www.livraddict.com/

ensuite comme par magie ce livre que je n’avais pas acheté, c’est invité chez moi…je m’explique, j’ai passé une commande à noël sur un site hypermégaconnu ( le + grand libraire de la place) et dans mon colis un intrus non commandé figurait, un p’tit cadeau de noël (preuve s’il en fallait une que le père noël existe bien) inattendu.

J’en profite pour avoir une pensée à celui qui avait passé une commande contenant ce titre et qui a eu la désagréable désillusion de ne pas le trouver à l’intérieur du colis reçu et qui a dû batailler avec le service après-vente…

enfin les sagas familiales en général me plaisent bien, donc vogue la galère…

Ce que j’ai retenu de ma lecture :autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas un livre qui restera longtemps dans ma mémoire.

Si j’ai aimé beaucoup le style et l’écriture de Delphine de Vigan, l’histoire en elle même ne m’a pas franchement plu.

Bien sûr, le déroulemement de la vie de Lucille sous nos yeux, les zones d’ombres qui l’entourent et restent à mon avis très peu ombrageuses, suscitent maintes réflexions et émotions en nous. Mais cette histoire est d’une tristesse et d’une lourdeur qui m’ont réellement pesées et donner envie d’arrêter cette lecture.

Si l’histoire ne m’a pas convaincue, le texte n’en reste pas moins magnifique, et fait forcément écho en chacun de nous à notre propre histoire familiale à un moment ou un autre.

Ce livre montre bien néanmoins, que si nous sommes le résultat de notre histoire familiale, il est souvent vain de rechercher à tout prix LA VERITE, celle-ci étant rarement en tout état de cause la réponse et la solution à nos différents tourments.

Et enfin petit hommage à ce titre qui me plaît tant (bien que ce ne soit pas ma chanson préférée de Bashung) :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :